PORTRAITS DES ENSEIGNANTS
  • ALLUT Laetitia, Directrice des départements emploi et prévention, CIG Grande Couronne

    Madame ALLUT a suivi des études de droit public de l’économie à l’Université Paris II Panthéon-Assas. Elle a d’abord travaillé à la Direction juridique du ministère de la Défense, apportant conseil et expertise juridique dans les domaines des contrats publics et de la domanialité publique.

    Elle a ensuite intégré le Centre Interdépartemental de gestion de la Grande Couronne en tant que responsable du service conseil en assurances. Elle y est désormais Directrice des départements emploi et prévention. Elle manage environ soixante personnes, met à disposition des experts et, accompagne les collectivités dans différents domaines d’expertise (médecine de prévention, conseil en organisation, recrutement, coaching). 

    Les étudiants du Master ont la chance de pouvoir bénéficier de ses éclairages sur la fonction publique territoriale et les emplois publics locaux.

  • BERNARD François-Charles, Avocat

    Après avoir obtenu une maîtrise en droit public interne, un DEA de droit public interne et le diplôme de l’Institut de droit public des affaires, M. BERNARD est devenu avocat au Barreau de Paris en 1991.

    Au sein du cabinet Frêche & Associés, il accompagne ses clients privés et publics en conseil comme en contentieux, dans le domaine du droit public des affaires et du droit de l’urbanisme. 

    Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Le guide des contentieux de l’urbanisme » (Lexis Nexis 2018) et « La preuve devant le juge administratif » avec Alain PLANTEY (Economica 2003).

    Il est par ailleurs membre du bureau de la Section Française de l’IDEF (Institut International de Droit d’Expression et d’Inspiration Françaises). 

    Il intervient au sein du master pour nous livrer sa riche expérience du contentieux administratif.

  • BLANCHARD Pierres-Yves, Directeur général adjoint CIG grande couronne

    Monsieur Blanchard, Directeur Général adjoint du centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d’Ile-de-France, est chargé de suivi des carrières des 42 000 fonctionnaires des collectivités affiliées (dialogue social, retraite, instances médicales) et en charge du conseil statutaire pour 2000 collectivités et établissements publics.

    Il est depuis 2001 rédacteur en chef de La Lettre de l’employeur territorial et vice-président de l’Association nationale des DRH des territoires (ANDRHDT).

    Au sein du Master 2 Juriste Conseil des collectivités territoriales il éclaire les étudiants sur les questions concernant l’emploi public local.

  • BURRIEZ Delphine, Maître de conférences à l’Université Paris II Panthéon-Assas

    Madame BURRIEZ a réalisé un doctorat en droit international public au sein de l’Université Paris II Panthéon-Assas, en parallèle duquel elle a enseigné durant quatre années.  

    Elle a par la suite mis ses compétences au service d’une commune de la région parisienne en tant que responsable des affaires juridiques et de la réglementation. Forte de ces expériences théoriques et pratiques, Madame BURRIEZ est depuis 2016 Maître de conférences à l’Université Paris II Panthéon-Assas ainsi que co-responsable du M2 JCCT, au sein duquel elle délivre le séminaire de droit de l’urbanisme. Au sein d’autres formations, elle enseigne également le droit administratif général et le contentieux administratif.

  • DOURLENS Nicolas, Avocat

    Avocat associé au sein du Cabinet Frêche & Associés fondé en 1993, M. Dourlens est spécialisé en droit public des affaires, droit de l’immobilier et droit de la construction. 

    Diplômé de l’Université Paris II Panthéon-Assas,  il intervient, au sein du cabinet Frêche & Associés, dans le domaine du conseil comme du contentieux des marchés publics, des délégations de service public, des contrats de partenariat et autres montages contractuels complexes

    Enseignant les contrats publics aux étudiants du Master 2 Juriste conseil des collectivités territoriales, Maître Dourlens apporte avec son expérience une vision très détaillée du contentieux des contrats publics.

  • DURAND Franck, Maitre de conférences à l’Université de Reims

    Maître de conférences en Droit public (HDR), M. Durand dirige l’institut de préparation à l’administration générale (IPAG) de Reims, tout en étant responsable du Master (1 & 2) Droit public – Administration publique de Troyes. Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), il a créé le DU Sécurité et Défense de Reims, dont il est responsable. Parallèlement à ses fonctions universitaires, il a exercé les fonctions de Président de Formation de Jugement au sein du Tribunal du Contentieux de l’Incapacité de Châlons-en-Champagne.

    S’agissant de ses oeuvres universitaires, M. Durand a notamment dirigé ou co-dirigé la publication de Jeux de hasard et Société (avec Mélanie Fèvre), L’Harmattan 2008 ; Sécurité intérieure : enjeux et perspectives, L’Harmattan 2017 

    Il dispense au sein du Master un séminaire sur « l’Europe et les collectivités territoriales », sujet auquel il a consacré sa thèse de doctorat en Droit à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris I).

    Il est également habilité à diriger des recherches (Université Paris I), Docteur en Droit (Université Paris I), Docteur en Études psychanalytiques (Université Montpellier III), Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Toulouse, Master of International Relations (Université Libre de Bruxelles).

  • GIANNONI Olivier, Directeur juridique à l’UGAP

    Olivier GIANNONI a été nommé au poste de directeur de la direction juridique à compter du 2 mai 2017. 

    Premier Conseiller de tribunal administratif, placé en position de détachement au sein de l’UGAP, il a débuté sa carrière en juridiction administrative comme rapporteur puis rapporteur public.

    Il a ensuite poursuivi sa carrière au ministère des finances, à la direction du budget, où il était notamment chargé du suivi des dépenses du ministère de l’écologie et était membre du conseil d’administration de Météo France.

    Dernièrement, il travaillait au ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer à la direction générale de l’aviation civile en tant qu’adjoint auprès du sous-directeur des affaires financières du secrétariat général.  Il expertisait l’ensemble des sujets budgétaires et fiscaux liés au vote de la loi de finances. Il était également responsable d’un projet portant sur la dématérialisation des factures.

    Parallèlement, il enseigne à l’Université Panthéon-Assas dans les domaines des contrats publics et des finances publiques. Il a notamment rédigé un ouvrage sur la stratégie et les techniques en matière d’achat public. 

  • GUGLIELMI Gilles, Professeur à l’Université Paris 2

    Gilles J. Guglielmi, professeur agrégé des Facultés de droit, ancien Doyen, est co-directeur du master II JCCT de l’Université Paris II Panthéon-Assas ainsi que du master de droit public comparé.

    Spécialisé en droit du service public et en droit public comparé, il est l’auteur de nombreuses publications et ouvrages, balayant de nombreux champs de la discipline. Son intérêt se porte tant vers le passé, à travers des études sur l’histoire du droit administratif que vers l’avenir et les problématiques nouvelles, telles que le droit des technologies de l’information.

  • JOANNARD-LARDANT Emmanuel, Professeur à l’Université Lumière Lyon II

    C’est à la suite d’une thèse de doctorat consacrée à la preuve en droit fiscal que Monsieur JOANNARD-LARDANT est devenu maître de conférences à l’Université Paris II Panthéon-Assas puis professeur de droit public à l’Université Lumière Lyon II. Il enseigne désormais le droit fiscal et le droit des finances publiques en Licence et en Master. Au sein du M2 JCCT, il dispense un cours sur les finances publiques locales.

  • KADA Nicolas, Professeur à l’Université de Grenoble

    Après des études de droit et science politique effectuées à Grenoble, le Professeur Nicolas KADA a soutenu une thèse portant sur le préfet et la déconcentration, avant de réussir le concours d’agrégation de droit public.

    Après un détour par Clermont-Ferrand, il revient comme professeur à l’Université de Grenoble. Très attaché aux Alpes, il est également adjoint au maire et conseiller métropolitain depuis 2020.

    Cette double casquette ne l’empêche en rien de mettre ses compétences au service de multiples activités, en tant que membre de diverses structures (CNU, association française de droit des collectivités locales, GRALE), mais aussi en tant qu’auteur de nombreux ouvrages.

  • LEVY Jean-Philippe, Avocat

    Diplômé de Sciences Po Paris, Maître LEVY est avocat au Barreau de Paris depuis 1997.

    Après avoir exercé au sein de cabinets d’avocats reconnus en droit public des affaires, il a créé son propre cabinet en 2009 dédié au conseil et à l’assistance des acteurs de la sphère publique (collectivités publiques, entreprises, particuliers).

    Maître LEVY est chargé d’enseignement depuis 2002 au sein du Master 2 Juriste Conseil des Collectivités Territoriales de l’Université Paris II Panthéon Assas. Il apporte aux étudiants une connaissance claire en matière de diagnostic, audit et évaluation des politiques locales.

  • LONG Martine, Maître de conférences à l’Université d’Angers

    Actuellement maître de conférences (HDR) à l’université d’Angers, Mme Long a réalisé sa thèse de doctorat au sein de l’université de Pau et des Pays de l’Adour, sous la direction du professeur Douence. Son sujet de thèse était “Les problèmes juridiques liés à la tarification des services publics locaux“.

    Recrutée en 1995 au sein de l’université d’Angers, elle y a effectué toute sa carrière et y a dirigé un Master en droit des interventions publiques pendant plus de douze ans. 

    S’agissant de ses œuvres universitaires, elle a notamment participé, en collaboration avec Gilles Guglielmi et Geneviève Koubi, à la dernière refonte de l’ouvrage Droit du service public

    Pour elle, la qualité de la formation dispensée à Paris II et l’intérêt d’un master en apprentissage sont un atout tout à fait conséquent, ainsi que le réseau que ce Master permet de développer.

    Elle enseigne au sein de la formation les modules « Modes de gestion du service public » et « Services publics sociaux ». Le suivi de mémoires en lien avec ces deux thématiques lui permettent de confronter théorie et pratique de façon fort opportune.

  • MANCOSU Giorgio, Docteur en droit et enseignant à l’Université de Cagliari

    Après avoir obtenu la “laurea in giurisprudenza” (maîtrise en droit) et un doctorat en cotutelle de droit public, délivré par l’Université Paris II Panthéon-Assas et l’Université de Cagliari (Italie), M. MANCOSU a poursuivi ses recherches en droit comparé au sein du Centre de droit public comparé de l’Université Paris II, dont il est chercheur associé, et du Centre juridique franco-allemand de l’Université de la Sarre, dont il est collaborateur scientifique. 

    Spécialisé en droit de l’administration électronique, il est désormais depuis trois ans chargé d’enseignement en droit des TIC et de l’administration électronique dans le cadre du M2 JCCT et en droit administratif à l’Université de Cagliari.

  • MARTIN Julien, Professeur à l’Université de Bordeaux

    Agrégé des facultés de droit, après avoir soutenu sa thèse de doctorat à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas sur le thème des contrats publics, le Professeur Martin est désormais en charge du master de droit de l’urbanisme à l’Université de Bordeaux, ce qui ne l’empêche pas de donner des cours aux étudiants parisiens.

    Co-responsable du Jurisclasseur Collectivités territoriales, il ne délaisse pas la matière et a également dirigé, avec Gilles Guglielmi La démocratie de proximité : Bilan et perspectives de la loi du 27 février 2002, dix ans après, et Le droit constitutionnel des collectivités territoriales, Aspects de droit public comparé, publiés chez Berger-Levrault, en 2013 et 2015.

  • MULLER-QUOY Isabelle, Maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne

    Maître de conférences en droit public à l’Université de Picardie Jules Verne depuis 1996, Madame MULLER-QUOY y a longtemps dirigé les Master 1 et 2 Administration territoriale. Ses enseignements portent sur le droit administratif général mais également sur différents domaines liés aux enjeux locaux tels que le droit des collectivités territoriales, les finances locales ou encore le droit des services publics locaux.

    Elle est par ailleurs membre du Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique de l’Université de Picardie Jules Verne ainsi que du Gis-GRALE (Groupement de recherches sur les collectivités locales en Europe).

    Élue locale pendant quinze ans, elle jouit également d’une vision pratique du droit des collectivités locales. Elle enseigne au sein du M2 JCCT le cours de droit de l’intercommunalité. 

  • PLUEN Olivier, Maître de conférences à l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines / Paris-Saclay

    Maître de conférences spécialisé dans le domaine du droit constitutionnel et des libertés fondamentales, M. PLUEN est actuellement Directeur de la Clinique de légistique et codirecteur du Master 2 Droit des contentieux publics à l’UVSQ – Paris-Saclay. Il est également membre du Centre de recherche Versailles Saint-Quentin institutions publiques (VIP). 

    Pour la « petite histoire », il intervient dans le Master depuis 2014 après que Gilles J. GUGLIELMI a vu sur sa page Facebook une publicité de son laboratoire à l’Université des Antilles – à laquelle il appartenait alors – indiquant qu’il allait faire une conférence sur la « déontologie des élus locaux ». Son intérêt pour la matière trouve son origine dans un intérêt « légistique » pour les modes de régulation sociale alternatifs au droit, et qui cohabitent avec ce dernier suivant des proportions variables selon la culture juridique du pays : éthique, déontologie, morale 

  • POULET Florian, Professeur à l’Université d’Evry Val d’Essonne (Paris-Saclay)

    Diplômé du Master Contentieux public de l’Université Panthéon-Sorbonne et du Master Droit public approfondi de l’Université Panthéon-Assas, M. POULET est l’auteur d’une thèse de doctorat sur « L’inopérance des moyens dans le contentieux administratif français ». 

    Titulaire du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (promotion Jacques ATTALI), il a travaillé en qualité de collaborateur externe pour plusieurs cabinets d’avocats. Il a également exercé les fonctions d’assistant de justice au tribunal administratif de Versailles et à la section du contentieux du Conseil d’Etat. 

    Désormais Professeur agrégé de droit public à l’Université d’Evry-Val-D’Essonne (Paris-Saclay), il est membre du centre de recherche Léon Duguit, Codirecteur du Master 2 Droits de l’homme et droit humanitaire, ainsi que responsable de la clinique juridique. 

    Au sein du M2 JCCT, il dispense un cours sur les « aides publiques et le développement économique » en s’appuyant sur des études de cas.

  • PREBISSY-SCHNALL Catherine, Maître de conférences à l’Université Paris Nanterre

    Actuellement Maître de conférences-HDR en droit public à l’Université de Paris Nanterre et affiliée au Centre de recherches sur le droit public, Madame Prébissy-Schnall est docteur en droit, titulaire d’un DEA de droit public et privé de l’économie et d’un D.U. en droit allemand. Sa thèse publiée chez LGDJ (t. 223) porte sur La pénalisation du droit des marchés publics. Ses recherches portent sur le droit du numérique, la commande publique digitale, la compliance et la santé numérique. Elle assure la direction scientifique (pour la France) de la revue en ligne ERDAL (European Review of Digital Administration & Law). 

    Depuis 2009, elle dirige le Master 2 de droit du numérique (Expert pour l’ANR dans le cadre de l’appel à projets Recherche Action sur COVID-19 ; Fab-Lab numérique sur le projet de loi pour une République numérique porté par Axelle Lemaire Matignon, 26 septembre 2015)

    Elle enseigne dans le Master en Gouvernance et Management des Marchés Publics en Appui au Développement Durable (GOMAP) organisé par le Centre de formation de l’Organisation Internationale du Travail en partenariat avec l’IEP Paris « Sciences Po » et l’Université de Turin (Italie). Depuis 2010, elle enseigne « les contrats publics » dans le Master 2 Juriste-conseil en collectivités territoriales.

  • SINNASSAMY Christophe, Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche

    Après avoir suivi des études de droit à l’Université Paris II Panthéon-Assas puis à l’Université de Nice, M. SINNASSAMY est l’auteur d’une thèse relative à l’évolution du régime juridique du financement de la politique d’équipement militaire des forces armées.

    Ancien cadre militaire de la Direction Générale de l’armement (DGA), ancien magistrat financier, il a rejoint en 2016, le Ministère en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, au sein duquel il est désormais inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche. 

    Habilité à diriger des recherches en droit public, M. SINNASSAMY partage sa riche expérience académique et professionnelle dans le cadre du séminaire « Certification, normalisation et approche qualité ».

  • THEVENOT-WERNER Anne-Marie, Maître de conférences à l’Université Paris II Panthéon-Assas

    Anne-Marie THEVENOT-WERNER est maître de conférences en droit public à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas depuis septembre 2015. Elle est issue de la double-maîtrise franco-allemande des Universités Paris 1 et Cologne et du Master 2 Recherche Droit international et organisations internationales à l’Université Paris 1, option environnement, développement durable et risques à Sciences Po Paris.

    Sa thèse de doctorat soutenue à Paris 1 sur Le droit des agents internationaux à un recours effectif. Vers un droit commun de la procédure administrative internationale, préparée sous la direction du Professeur Pierre Michel Eisemann a été publiée (Brill, 2016, xxi-1405 p.) avec une subvention de l’Université Paris 1 et a été dotée du prix de thèse ex aequo de l’Ecole doctorale du Département de droit international et européen de l’Ecole de droit de la Sorbonne de l’Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne. Avant d’intégrer l’Université Paris 2, elle a été d’abord doctorante contractuelle avec mission d’enseignement (2010-2013), puis attachée temporaire d’enseignement et de recherche (2013-2015) à l’Université Paris 1. 

    En tant que membre de l’Institut des hautes études internationales et membre associé du Centre de droit public comparé, ses travaux de recherche s’intéressent à la fois au droit international public (spécialisation en droit des organisations internationales) et au droit public comparé (France-Allemagne).

    Dans le Master 2 Juriste-conseil des collectivités territoriales de l’Université Paris 2 elle enseigne la matière Autonomies territoriales comparées, un cours de vingt-cinq heures, mutualisé avec le Master 2 Droit public comparé de cette même maison. Cet enseignement lui tient à cœur non seulement parce que la comparaison des droits ouvre des horizons et permet d’aguerrir l’esprit, de changer de perspective et de comprendre alors mieux le droit – par exemple français – et ses limites, mais aussi parce que, dans un monde de plus en plus globalisé, les collectivités territoriales deviennent en filigrane aussi des acteurs de la coopération internationale. Avoir étudié les autonomies territoriales comparées peut alors constituer un atout utile pour les futurs juristes conseils des collectivités territoriales qui peut leur permettre de faire la différence.

  • VAN ELSLANDE Ingrid, Avocate

    Après une maîtrise en droit privé et un DEA en Science politique, Maître VAN ELSLANDE a eu plusieurs expériences professionnelles qui lui ont permis de devenir une spécialiste du droit des collectivités locales.

    D’abord responsable d’un service juridique, puis chef de cabinet au sein d’une commune de plus de 20 000 habitants et assistante parlementaire, Maître VAN ELSLANDE est aujourd’hui associée d’un cabinet d’avocats parisien dans lequel elle navigue entre plusieurs sphères du droit des collectivités territoriales, de l’urbanisme à la fonction publique en passant par le droit électoral.

     

    Également enseignante au sein de notre master, Maître VAN ELSLANDE a accepté d’apporter son soutien et son expérience à la clinique juridique.